Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Révocation du mandat de Mathieu Gallet à Radio France : Catherine Morin-Desailly propose qu’une gouvernance commune à l’audiovisuel public soit instaurée sans délai pour lancer la réforme de l’audiovisuel public


31 janvier 2018

Pour Catherine Morin-Desailly (UC - Seine-Maritime), présidente de la commission de la culture, de l’éducation et de la communication : "la décision du CSA de mettre fin aux fonctions de Mathieu Gallet à la tête de Radio France a pour mérite de réaffirmer l’exigence d’exemplarité des dirigeants de l’audiovisuel public et de protéger l’entreprise, à un moment où l’attention de son président est mobilisée par les nécessités de sa défense".

Elle salue les résultats de Mathieu Gallet en termes d’audience et de qualité des programmes, tout en observant que les réformes demandées par la Cour des comptes dans son rapport de 2015 et par le Sénat dans les avis budgétaires de la commission de la culture n’ont pas pu aboutir sous son mandat. "Malgré les efforts engagés par Mathieu Gallet, les finances de l’entreprise demeurent fragiles et la situation du chantier de la Maison de la Radio continue d’inquiéter les salariés" observe-t-elle.

Catherine Morin-Desailly estime, enfin, qu’"il est urgent de redonner un cap à une entreprise qui fait la fierté de l’audiovisuel public et d’engager à cette occasion la réforme proposée par le Sénat depuis 2015 à travers le rapport Leleux-Gattolin". C’est pourquoi elle appelle de ses vœux "une gouvernance nouvelle pour un audiovisuel public rassemblé afin de répondre aux défis des nouveaux usages et de la délinéarisation".

    Contact(s) presse :