Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Situation aux frontières de la Biélorussie : les groupes d’amitié du Sénat se mobilisent


Mercredi 15 décembre 2021

À l’initiative de leurs présidents, respectivement MM. Charles GUENE, Ronan LE GLEUT, Olivier HENNO et Mme Valérie BOYER, les groupes d’amitié France-Biélorussie, France-Allemagne, France-Pays baltes et France-Pologne du Sénat ont organisé pour la première fois une réunion commune afin de dénoncer la situation orchestrée par le régime biélorusse aux frontières de l’Europe, qui instrumentalise la détresse de milliers de migrants à des fins de politique intérieure.

Ils condamnent fermement un agissement cynique qui met délibérément en danger la vie d’êtres humains, notamment des enfants. Ils expriment leur solidarité avec les États voisins qui font face à des pressions inadmissibles et d’une ampleur inédite.

Ils réaffirment la nécessité de faire respecter les frontières extérieures de l’Union européenne et d’empêcher que la Pologne ne devienne une nouvelle porte d’entrée vers l’Europe.


Dans la perspective de la prochaine présidence française de l’Union européenne, ils appellent les gouvernements concernés à renforcer leur coopération et à renégocier les accords de Schengen. À cet égard, ils soutiennent l’initiative du Président du Sénat, Gérard LARCHER, de se rendre prochainement en Lituanie, en particulier à la frontière avec la Biélorussie, et de rencontrer l’opposante biélorusse Mme Svetlana TIKHANOVSKAÏA.


Pour sa part, le groupe d’amitié France-Biélorussie, dont la création en 2018 s’inscrivait dans une perspective d’ouverture, déplore la situation intolérable ainsi créée et appelle à une forte mobilisation pour la faire cesser.

Contact(s) presse :