Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Traité du Quirinal :

au-delà du symbole, un nouveau souffle pour les relations franco-italiennes


vendredi 26 novembre 2021

Le Président de la République Emmanuel Macron et le Président du Conseil italien Mario Draghi ont signé à Rome le Traité du Quirinal. En gestation depuis 2018, ce traité fixe le cadre d’une coopération renouvelée et symbolise la consolidation de l’axe Paris-Rome en Europe.

Hervé Marseille, Président du groupe interparlementaire d'amitié France-Italie, fort de plus de 60 sénateurs adhérents, et Président du groupe Union Centriste du Sénat, s’en réjouit. Il y voit « une occasion majeure de rééquilibrer les relations entre les grands pays fondateurs de l’Union européenne. Il manquait à la relation bilatérale entre les 2ème et 3ème économies européennes un cadre à la fois officiel et concret, pour mieux régir les relations politiques, économiques, culturelles et éducatives entre nos deux pays ».

« La présidence française de l’Union européenne à partir du 1er janvier 2022 permettra de concrétiser, sans plus tarder, cette relation renouvelée. Si la France et l’Italie s’accordent sur de nombreux points en matière de politique européenne et internationale, de politique de défense, il existe encore plusieurs points à approfondir tels que la question de l’élargissement de l’Union européenne ou encore la gestion des flux migratoires.

Nous attendons tous beaucoup de la régénérescence du dialogue franco-italien : la signature officielle de ce Traité constitue une nouvelle étape. Il faudra s’appuyer, de toute évidence, sur l’action des parlementaires de nos deux pays. Le groupe d’amitié du Sénat, que j’ai l’honneur de présider, s’y emploiera ».


Pour consulter la liste des membres du groupe d’amitié France-Italie :
http://www.senat.fr/groupe-interparlementaire-amitie/ami_621.html

Contact(s) presse :