Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

OSCE : session d’automne de l’assemblée parlementaire les sénateurs appellent à plus de coopération méditerranéenne en réponse aux défis croissants


Vendredi 5 novembre 2021

Hier, le Forum méditerranéen de l’Assemblée parlementaire (AP) de l’Organisation pour la sécurité et la Coopération en Europe (OSCE), regroupant des parlementaires des 57 pays membres de l’OSCE (Europe, Asie centrale, Amérique du Nord) et des six pays méditerranéens partenaires de l’organisation (Algérie, Maroc, Tunisie, Égypte, Jordanie, Israël), s’est réuni en visioconférence sous la présidence du sénateur Pascal Allizard, Représentant spécial pour les affaires méditerranéennes, en présence notamment de Margareta Cederfeldt, députée suédoise et présidente de l’AP-OSCE, du sénateur Jean-Yves Leconte et de la députée Sereine Mauborgne.

Pascal Allizard a souligné que la pandémie avait exacerbé les tensions et les crises en Méditerranée, mais surtout mis en exergue la nécessité de réponses collectives, tant au niveau gouvernemental qu’au niveau parlementaire. Il a affirmé que la coopération reste la meilleure réponse : la coopération dans le domaine sanitaire afin de faire face à l’urgence et à l’impératif vaccinal qui permettra de protéger les populations du Covid-19 ; la coopération humanitaire pour faire face aux mouvements de populations et aux migrations ; la coopération sécuritaire pour répondre aux risques accrus liés aux trafics impliqués par ces mouvements ; enfin, la coopération économique, culturelle, scientifique et sociale afin de faire face aux besoins criants de solidarité. "Tous ces volets de la coopération doivent être activés, a-t-il insisté, afin de combattre la crise multiforme que nous vivons actuellement".

La députée algérienne Rafika Kesri et le député marocain Mohamed El Bakkouri ont évoqué les défis de la vaccination, mais aussi ceux de la sécurité et du changement climatique et ont appelé tous les pays de la région à unir leurs forces pour lutter ensemble contre ces menaces.

"C’est ensemble que nous trouverons les voies et moyens de préserver cette Mare Nostrum dont nous avons reçu l’héritage et que nous avons en partage", a conclu Pascal Allizard.

Cette réunion se tenait dans le cadre de la session d’automne de l’AP-OSCE, dont l’assemblée plénière, également en visio-conférence, était consacrée hier à l’Afghanistan.

L’OSCE est une organisation internationale fondée pour appliquer l’Acte final de la conférence d’Helsinki de 1975 qui a marqué le dégel des relations Est-Ouest. Elle promeut le dialogue multilatéral, la paix, la sécurité et les droits de l’homme. Elle accorde une attention spécifique au développement de la coopération méditerranéenne.

L’assemblée parlementaire auprès de l’OSCE (AP-OSCE) comprend 323 parlementaires des États membres de l’OSCE et se réunit au moins 3 fois par an. La délégation française à cette assemblée se compose de 8 députés et 5 sénateurs.

M. Pascal ALLIZARD , sénateur (LR, Calvados), est président de la délégation du Sénat à l’AP-OSCE et vice-président de cette assemblée.
M. Jean-Yves LECONTE , sénateur (SER, Français de l’étranger), est vice-président de la délégation du Sénat à l’AP-OSCE.
Mme Sereine MAUBORGNE, députée (LREM, Var), est présidente de la délégation française à l’AP-OSCE.

Pour plus de détails sur les activités de la délégation française à l’AP‑OSCE : http://www.senat.fr/europe/osce/composition.html

 

 

Contact(s) presse :