Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Un service national universel : pour quoi faire ?

La commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat publiera au printemps 2018 un rapport sur le projet de service national universel


Jeudi 9 novembre 2017

Alors que le Gouvernement va désigner une commission sur le service national universel, qui devrait faire ses propositions en juin 2018, la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées du Sénat a décidé de mener sa propre réflexion sur le sujet : elle publiera au printemps un rapport d’information qui viendra nourrir le débat public.

Le Sénat juge indispensable une réflexion préalable approfondie sur un sujet à impact social majeur pour la jeunesse. Christian Cambon, président de la commission, déclare : "Sortons du débat d’expert. C’est un sujet de société, le Parlement doit en débattre. Un service national, pour quoi faire ?".

Le Sénat avait le premier chiffré le coût d’un "rétablissement" pur et simple du service national dans un rapport de juin 2017 (de 15 à 35 milliards d’euros sur le quinquennat), rapport qui a heureusement contribué à réorienter la réflexion vers des dispositifs plus réalistes.

Christian Cambon affirme : "Créer du lien, brasser les catégories sociales, c’est un projet de société et non pas un besoin de la défense nationale. Le débat est posé à l’envers : on parle des moyens avant de parler de l’objectif ! Une chose est sûre : si ce service devait voir le jour, le budget des armées ne peut en aucun cas en assumer la charge."

Outre Jean-Marie BOCKEL (UC – Haut-Rhin) et Jean-Marc TODESCHINI (Socialiste et républicain -Moselle), co-présidents, l’ensemble des groupes politiques du Sénat seront invités à intégrer le groupe de travail.

Pour retrouver les précédents travaux du Sénat sur le sujet : rapport « 2 % du PIB pour la défense », http://www.senat.fr/notice-rapport/2016/r16-562-notice.html

Contact(s) presse :