Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

M. Jean Bizet défend l’idée d’une réforme significative de la politique agricole commune (PAC), par l’introduction d’une dimension assurantielle et une plus grande flexibilité entre les deux "piliers"


Mercredi 5 octobre 2016

Refusant l’idée de simples ajustements, le Président de la Commission des Affaires européennes, M. Jean Bizet (Les Républicains – Manche) défend la nécessité d’une réforme d’ampleur significative de la PAC, par l’introduction d’une dimension assurantielle passant par davantage de flexibilité entre les deux "piliers". Il souligne également l’importance du dossier du bien-être animal, dont les implications ne peuvent être sous-estimées, à la lumière de plusieurs expériences étrangères. Enfin, il met en garde contre les risques que représenteraient une éventuelle remise en cause des règles d’accès au marché intérieur, ou une "renationalisation" de la politique agricole commune.

Ces sujets ont été développés à l’occasion d’un échange de vues avec les membres de l’Amicale des conseillers aux affaires agricoles. Cette association regroupe les personnes en charge du suivi de ces questions à Paris, pour le compte des pays de l’Union européenne, ainsi que pour nos autres partenaires internationaux.

De nombreux sujets ont été abordés lors de cette rencontre informelle : crise laitière, avenir de la politique agricole commune (PAC), bien-être animal, impact des normes environnementales. Les participants se sont intéressés, en particulier, aux dispositifs assurantiels mis en place aux États-Unis (le " Farm Bill" de 2014), afin de compenser la volatilité des cours des produits agricoles. La question des indications géographiques dans le domaine laitier a suscité à la fois intérêt et débats, de même que celle, plus générale, des outils de régulation à mettre en œuvre dans le cadre européen.

Au terme de ces échanges, M. Jean Bizet a appelé au renforcement du dialogue avec nos partenaires.

Pour que la France renforce son poids dans les instances européennes, notre pays doit trouver des alliés et faire davantage partager ses préoccupations.

La réunion avec l’Amicale des conseillers aux affaires agricoles servira également à nourrir la réflexion du Sénat, qui a constitué un groupe de suivi de la réforme de la PAC, coprésidé par M. Jean-Claude Lenoir (Les Républicains – Orne), Président de la commission des Affaires économiques, et par M. Jean Bizet (Les Républicains – Manche), Président de la commission des Affaires européennes.

Contact(s) presse :