Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

Jacques Barrot : La France et la Haute-Loire perdent aujourd’hui un grand serviteur


Mercredi 3 décembre 2014

Le nom de Jacques Barrot restera longtemps accolé à celui d’Yssingeaux, sa commune d’Auvergne dont il fut l’élu alors qu’il n’avait que 28 ans. Jacques Barrot la fit connaître à la France entière au cours de plusieurs mandats et défendit avec passion et énergie l’aménagement de ce territoire qu’il aimait tant.

La France et la Haute-Loire perdent aujourd’hui un grand serviteur.

"Nous partagions le même attachement à la démocratie et à la République" déclare Gérard Larcher.

Ce grand serviteur de l’État était aussi un catholique fervent qui tirait de ses convictions un humanisme qui inspirait chacune des fonctions qu’il a exercées. Il fut tour à tour un ministre de la santé, du travail et des affaires sociales exemplaire.

Son attachement à l’universalisme s’est traduit par un engagement exceptionnel en faveur de la construction européenne, dont il fut un grand serviteur en devenant commissaire européen aux transports.

"C’est sur le chemin du Conseil Constitutionnel que son chemin s’est arrêté ; tout un symbole pour cet homme épris de justice et de liberté " déclare Gérard Larcher.

Contact(s) presse :