Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée
Bandeau patrimoine Accueil

L'hémicycle : la salle des Séances

L’hémicycle actuel a été construit entre 1836 et 1841 sur les plans d’Alphonse de Gisors (1796-1866).

La salle du Sénat conservateur construite par Chalgrin (1739-1811) s'avère en effet vite trop petite pour la chambre des pairs de la Restauration, puis de la monarchie de Juillet dont les effectifs, de 1815 à 1827, passent de deux cents à près de trois cent quatre-vingts pairs. A cet accroissement, viennent s'ajouter les contraintes liées à la publicité des délibérations, jusqu'alors secrètes, instaurée par la Charte de 1830. Cette mesure suppose que le public puisse assister aux séances de la Chambre, notamment lorsque celle-ci se constitue en Haute Cour de Justice pour juger des crimes de haute trahison ou d'attentats à la sûreté de l'Etat.

Devant l'impossibilité d'ouvrir les procès des cent vingt prévenus des insurrections parisiennes d'avril 1834 dans la salle des séances, Adolphe Thiers, ministre de l'Intérieur, demande que soit établi un projet de salle provisoire. Faite de charpente et de planches, la salle des séances provisoire est bâtie entre février et avril 1835.

Le projet d'un nouvel hémicycle présenté par l'architecte Alphonse de Gisors, est adopté par une loi du 15 juin 1836. Les travaux dureront un peu plus de quatre ans pour s'achever en 1841.

L’hémicycle comporte deux hémicycles opposés, l’un pour les membres de l’Assemblée et l’autre pour le Président et les secrétaires du Sénat.

Le grand hémicycle est lambrissé et orné de statues monumentales de deux souverains emblématiques, Charlemagne et Saint Louis, ainsi que, sur des consoles, de bustes de quatre maréchaux d’Empire (Lannes, Mortier, Massena et Gouvion Saint-Cyr).

Le 28 octobre 1859, un incendie dévaste en partie la salle (voir les photos de la coupole effondrée et des dégâts dans l'hémicycle) et nécessite sa reconstruction. A l'exception de certaines peintures, le décor de la salle est restitué à l'identique.

Les tribunes ont été agrandies en 1879 par la création d’un second étage pour accueillir près de 500 personnes, tandis qu’aux baies latérales était substitué l’éclairage zénithal que l’on connaît aujourd’hui.


Saint Louis
1846
Augustin Dumont (1801-1884)

En 1840, le ministre de l'Intérieur commande deux statues colossales des rois Charlemagne et Saint Louis décorant l'hémicycle de part et d'autre.

Celle de Saint Louis est confié au sculpteur Dumont, célèbre pour son Génie de la Liberté qui domine la place de la Bastille.

Voussure (détail)
XIXe siècle

Décor d'arabesques en camaïeu bleu, encadrant des compartiments carrés ou ovales, dans un cadre à palmettes stylisées.

La Prudence
1859
Théophile Vauchelet (1802-1873)

L'allégorie de La Prudence est le symbole choisi pour représenter le Sénat.

Elle a été peinte par Théophile Vauchelet au-dessus des tribunes du deuxième étages à côté de la Vérité et de la Force protectrice.


Charlemagne
1847
Antoine Etex (1808-1888)

La réalisation de la statue de Charlemagne, Roi des Francs et Empereur d'Occident, est confiée au sculpteur Antoine Etex. Grand législateur, Charlemagne réforma en profondeur le fonctionnement du royaume et contribua à une véritable renaissance culturelle.

 

Le petit hémicycle

Dans le petit hémicycle, sept statues de marbre réalisées en 1844 et 1846, sont placées entre les huit colonnes. Elles représentent des grands législateurs et hommes d'Etat de l'Ancien Régime et de l'Empire (Turgot, Molé, d'Aguesseau, L'Hospital, Colbert, Malesherbes et Portalis).

D'un diamètre de 9 m, le petit hémicycle accueille la tribune du Président, les bureaux des secrétaires et la tribune de l'orateur. L'ensemble est traité en bois d'acajou orné de bronze doré.

Les statues du petit hémicycle

  • Colbert - Sénat
  • D'Aguesseau - Sénat
  • L'Hopital - Sénat
  • Malesherbes - Sénat
  • Molé - Sénat
  • Portalis - Sénat
  • Turgot -Sénat
Image Hémicycle

Compartiments peints
1840
Merry-Joseph Blondel (1781-1853)


Merry-Joseph Blondel peint, vers 1840, de part et d'autre du petit hémicycle, deux grandes compositions. A gauche figure Le couronnement de Philippe V le Long

La partie droite, représentée ci-dessus, représente Louis XII aux Etats généraux de Tours en 1506. Au nom des Etats, le roi Louis XII, se voit offrir les remerciements de la Nation.