Allez au contenu, Allez à la navigation

Recherche Recherche avancée

18e rencontres sénatoriales de l'apprentissage - 2018

 

Bernard STALTER Président de l’APCMALes 18es rencontres sénatoriales de l’apprentissage, que le réseau des chambres de métiers et de l’artisanat co-organise avec le Sénat, se tiendront cette année sur fond de réforme de l’apprentissage.
Gérard LARCHER, ancien ministre du Travail, fut l’initiateur de cette manifestation de promotion de l’apprentissage. Je tiens, personnellement et au nom du réseau à le remercier pour l’implication fidèle de la Haute Chambre sur un sujet qui est plus que jamais d’actualité et qui nécessite la mobilisation de tous.
Cette réforme que nous appelions de nos vœux, nous la souhaitons profonde et structurelle.
En décembre dernier, nous remettions à Muriel PENICAUD, ministre du Travail, le Livre blanc de l’apprentissage, fruit du travail du réseau des chambres de métiers et de l’artisanat - CMA -. Plusieurs de nos propositions ont été reprises par le gouvernement : parcours de formation mieux adaptés aux jeunes, aux entreprises et à la société, revalorisation du rôle des maîtres d’apprentissage… autant de mesures de nature à encourager des jeunes, et des moins jeunes tentés par une reconversion, à s’engager dans l’artisanat.
Nous demandons également que les taux d’insertion dans l’emploi, les débouchés et les niveaux de rémunération fassent l’objet de plus d’information afin que chacun puisse décider de son orientation en pleine conscience.
Dans la phase de concertation, le réseau des CMA a démontré sa capacité à occuper un rôle central en étant le trait d’union qui fait converger les branches professionnelles, les régions et l’Éducation nationale autour d’un objectif commun : des parcours d’apprentis réussis au service de l’emploi qualifié dans nos entreprises.
Pour la suite du processus le réseau des CMA sera un partenaire actif et vigilant. Car de la réussite de cette réforme, dépendent des enjeux fondamentaux pour notre pays : par ses capacités de recrutements, de production, d’exportation, l’artisanat est un véritable levier de la relance économique et l’apprentissage en est le vivier d’emplois qualifiés.
En intégrant le numérique dans les modes d’enseignement innovants des centres de formation d’apprentis (CFA) du réseau, nous donnons à tous les mêmes chances de réussir, en zone rurale comme dans les quartiers sensibles ou dans les territoires d’Outre-Mer. Et même au-delà de nos frontières, car valoriser l’apprentissage, c’est aussi encourager la mobilité européenne des apprentis par le biais du programme Erasmus Pro.
« Apprentissage et Artisanat, porteurs d’avenir et d’emplois dans nos territoires » : le thème de ces 18es Rencontres Sénatoriales de l'Apprentissage, nous le conjuguons déjà au quotidien. J’espère que cette journée de débats mais aussi d’échanges avec des apprentis et leurs maîtres d’apprentissage qui feront la démonstration des nouvelles méthodes d’enseignement du geste sera de nature à mettre en avant une réalité : au cœur de tous les territoires, il existe pour tous des possibilités de se lancer dans un projet avec à la clé l’épanouissement professionnel et personnel.

Bernard STALTER
Président de l’Assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat (APCMA)

Le Sénat est heureux d’accueillir la 18e édition des Rencontres Sénatoriales de l’Apprentissage, organisée en partenariat avec l’Assemblée permanente des Chambres de Métiers et de l’Artisanat. Le thème en est cette année : l’artisanat,  secteur porteur d’avenir et d’emploi dans nos territoires.

Au moment même où l’apprentissage va connaître une réforme structurelle afin de le simplifier et de le rendre plus attractif pour les jeunes et pour les entreprises, nous avons fait évoluer la formule des Rencontres afin de mettre en valeur les propositions faites par les professionnels de l’artisanat.

Comme il est de tradition, nous recevrons des apprentis pour une visite pédagogique du Sénat. Il y aura également une présentation de nouvelles façons d’enseigner par des maîtres d’apprentissage dans le foyer de la salle Clemenceau, et enfin des tables rondes, autour de sénateurs des trois commissions de la Culture, des Affaires sociales et des Affaires économiques, d’experts, de grands témoins et de représentants de l’APCMA sur la réforme de l’apprentissage qui a été annoncée. Nous aurons ainsi une présentation globale à la fois des réalités de l’apprentissage dans l’artisanat et des perspectives offertes par la réforme.
Réforme qui vise à la fois à donner un statut de l’apprenti plus attractif pour les jeunes, à lever les freins qui entravent les entreprises et à simplifier le système de financement.

Réforme qui donnera lieu à un projet de loi qui sera examiné, sans a priori, par le Sénat avec la seule préoccupation d’un développement équilibré de l’apprentissage de nature à répondre aux besoins des entreprises et des territoires. Si l’on veut réussir une transformation radicale de l’apprentissage, et en faire enfin une filière d’excellence, cela passe, en effet, par l’effort de tous : entreprises, branches professionnelles, État (Travail, Éducation nationale, Enseignement supérieur et recherche) et, bien évidemment, les régions car il faut rester au plus près des territoires et de leurs besoins.

C’est donc bien d’une mobilisation générale dont nous avons besoin. Il faut unir nos efforts et ne pas les diviser artificiellement.

Puisse cette journée d’échanges et de dialogue y contribuer !

Gérard LARCHER
Président du Sénat

 

12h00 Accueil

Le Sénat accueille 100 apprentis et leurs formateurs. Visite du Palais du Luxembourg.

 

14h15 Inauguration de l’exposition

Inauguration de l'exposition "CFA au sein du Sénat : présentation des modes de formation innovants dans l'apprentissage" par M. Gérard LARCHER, Président du Sénat et M. Bernard STALTER, Président de l’APCMA.

En trois espaces, animés par les apprentis et leurs maîtres formateurs, sont mis à l'honneur :

  • des métiers de l'artisanat qui allient tradition et modernité (barbier, ébénisterie, bijouterie et fleuriste)
  • l'enseignement en réalité virtuelle (peinture automobile avec casque virtuel et simulateur)
  • l'enseignement à distance utilisant les nouvelles technologies et l'e-learning (cuisine)

 

15h00 Discours d'introduction

M. Gérard LARCHER, Président du Sénat

15h00 Table ronde :  "Adapter les parcours d’apprentissage et l’offre de formation aux nouveaux publics, aux nouvelles pédagogies"

Le public se formant aux métiers de l’artisanat évolue avec à la fois des profils nouveaux – demandeurs d’emploi, personnes en reconversion ou en réorientation – et des attentes spécifiques, par rapport aux publics habituels de l’apprentissage, en particulier les jeunes générations.

  • M. Michel FORISSIER, sénateur du Rhône, secrétaire de la commission des affaires sociales
  • M. Jean ARTHUIS, ancien Ministre de l’Économie et des Finances, ancien Sénateur, député européen
  • M. Jean-Pierre GALVEZ, président de la Chambre de métiers et de l’artisanat de la région Provence Alpes Côte d’Azur
  • M. Sylvain VACARESSE, professeur associé à l’Université de Rennes 1 et dirigeant de LearningSalad

 

15h45 Table ronde : "Mieux préparer les futurs apprentis avant leur entrée en entreprise"

Selon un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) publié en février 2016, un contrat d’apprentissage sur trois est rompu avant son terme.  Au-delà de la seule rupture, le taux d’abandon définitif est lui aussi préoccupant : il est de 21,5 % en France et concerne donc un apprenti sur cinq.
La préparation des futurs apprentis en amont, la confirmation du choix professionnel, le suivi et l’accompagnement des apprentis durant le temps passé en entreprise sont des éléments clés du développement de l’apprentissage.
La diversification des profils entrant en apprentissage renforce ce constat. Les besoins de préparation d’un jeune en situation de décrochage scolaire ne seront pas les mêmes que ceux d’une personne en réorientation à l’issue d’une première année d’université, d’un salarié en reconversion ou d’un demandeur d’emploi.

  • Mme Catherine MORIN-DESAILLY, sénatrice de la Seine-Maritime, présidente de la commission de la culture, de l’éducation et de la communication du Sénat
  • Mme Catherine DUMAS, sénatrice de Paris, présidente du groupe d'études Métiers d'art, vice-présidente de la commission de la culture, de l’éducation et de la communication du Sénat
  • M. Daniel AUVERLOT, recteur de l’Académie de Créteil
  • Mme Elisabeth DETRY, Présidente de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat de Seine-et-Marne
  • M. François GERMINET, président de l’université de Cergy-Pontoise, président de la commission formation et insertion professionnelle de la Conférence des Présidents d’Université et membre du conseil d’administration de la Conférence des Présidents d'Université
  • M. Albert RITZENTHALER, professeur en lycée professionnel, membre du CESE, co-rapporteur de l’avis « orientation des jeunes »

 

16h15 Table ronde : "Intensifier le lien apprentissage, emploi et économique"

Chaque année, l’artisanat forme 35% de l’ensemble des apprentis en France, avec l’appui des chambres de métiers et de l’artisanat et de leurs centres de formation. Près de 70 % de ces jeunes sont embauchés à l’issue de leur formation.
Les apprentis d’aujourd’hui sont les personnels qualifiés des entreprises artisanales de demain et les créateurs/repreneurs d’entreprises artisanales d’après-demain. Le défi de la transmission/reprise d’entreprise est un défi autant démographique qu’économique et territorial pour répondre au chômage de masse.

  • Mme Sophie PRIMAS, sénatrice des Yvelines, présidente de la commission des affaires économiques
  • M. Bernard STALTER, président de l’APCMA
  • Mme Marie-Claire CARRÈRE-GÉE, présidente du Conseil d’Orientation pour l’Emploi
  • M. David MARGUERITTE, vice-président de la Région Normandie, président de la Commission Emploi, Formation et Apprentissage au sein de l'Association Région de France
  • M. Laurent BISSON, boulangerie pâtisserie chocolaterie BISSON à Chevannes (Yonne)

Conclusion et clôture

Discours de conclusion par M. Bernard STALTER, président de l’APCMA

Clôture par Mme Muriel PENICAUD, ministre du Travail et M. Jean-Michel BLANQUER, ministre de l’Éducation nationale